Accueil > Environnement > Déchets et propreté > Pourquoi trier les déchets ?

Pourquoi trier les déchets ?

mercredi 20 décembre 2006


Effet de serre, déforestation, couche d’ozone menacée... Autant de fléaux qu’on ne peut plus ignorer. Trier nos emballages, c’est participer - à notre niveau - à la préservation de notre environnement.

Le geste de tri permet de réaliser un coup double : réaliser des économies d’énergie considérables et par la même occasion, préserver des ressources naturelles précieuses. Effet de serre, déforestation, couche d’ozone menacée... Autant de fléaux qu’on ne peut plus ignorer. En triant ses emballages, chacun de nous participe à la préservation de notre environnement.

Triez, vous économisez de l’énergie
90% de la consommation mondiale d’énergie repose sur des ressources non renouvelables : pétrole, charbon... Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe.

Nos emballages consomment eux aussi cette énergie et ces matières premières. L’aluminium est obtenu à partir de bauxite, l’acier à partir de coke et de minerai de fer, le PET est fabriqué avec du pétrole, le verre avec du sable, le papier-carton avec du bois d’éclaircie. En consommant moins d’emballages, nous consommons moins d’énergie.

Triez, vous préservez les ressources naturelles

La preuve, en 2004 :

  • Grâce aux 358 000 tonnes de papier-carton recyclées, 934 000 tonnes de bois sont restées dans les forêts...
  • Avec les emballages en verre recyclés en 2004, on a préservé 980 000 tonnes de sable.
  • 143 000 tonnes de pétrole ont été épargnées grâce à l’équivalent de 4,5 milliards de bouteilles en plastique triées !

Triez, la planète vous le rendra

Les bienfaits du tri et du recyclage sont manifestes. Des analyses environnementales poussées, menées sous contrôle d’experts, ont pu chiffrer l’impact d’une année de collecte sélective sur l’environnement. En 2003, le tri des emballages ménagers a permis d’éviter des rejets de gaz à effets de serre dans l’atmosphère équivalant à la pollution d’une ville de 700 000 habitants.

Des résultats qui nous touchent directement : d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, en France, la pollution atmosphérique cause davantage de décès que les accidents de la route.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0